Inside CFWB : Elles sont passées par le CFWB !

Depuis plus de 15 ans, le Centre Régional de Formation Wallonie-Bruxelles permet à de jeunes talents d’apprendre à combiner la scolarité de leur choix avec la pratique du Basket-Ball de haut-niveau ! Dans le cadre de notre campagne “Inside CFWB”, la Direction Technique a analysé ce que sont devenues les filles passées par notre structure.

Générations 88 – 95 :

Intéressons nous d’abord aux plus anciennes, qui ont désormais entre 25 et 32 ans. Romina Ciappina (88), issue de la première génération, avait débuté sa carrière à Namur avec qui elle a disputé l’Euroligue, avant de parcourir l’Europe en jouant notamment en Italie, en France, en Espagne et en Hongrie ! Elle est désormais assistant coach à Rutronik Stars Keltern (Allemagne). Noémie Mayombo (91) a brillamment combiné sport de haut niveau et études supérieures, avant de décider elle aussi de mettre fin à  sa carrière sportive à 27 ans pour se consacrer entièrement à sa carrière professionnelle.  Elle avait débuté  son parcours en Belgique avant de jouer en Suisse, en Russie, en Pologne mais aussi en Turquie. Sarah Dochez (89) et Marie Hamaide (91) évoluent désormais en Régionale 1 après une carrière bien remplie en Division 1. Emmanuella Mayombo (92 – Rutronik Stars Keltern) cartonne en Allemagne ! Capitaine de l’équipe championne en titre, “Manu” a fait les beaux jours de Liège, Namur et Castors Braine en Belgique tout en réussissant brillamment ses études supérieures. Hind Ben Abdelkader (95 – Hatay Büyükşehir Belediyespor) a défendu les couleurs de Waregem, Namur et Wavre Sainte-Catherine en Belgique avec un passage par la NCAA ! Elle a ensuite joué en Espagne, en France, en Pologne et évolue depuis plusieurs saisons en Turquie. Chaque année, Hind dispute l’Eurocup ou l’Euroligue. Elle fut également la 3ème joueuse belge à jouer en WNBA (Indiana Fever) en 2018 !

Générations 96 – 2002 :

Laëticia Mpoyi (96 – Spirou Ladies Charleroi) a déjà une belle carrière en division 1 ! Passée par Wavre Sainte-Catherine et Anvers, elle devait se relancer à Charleroi, cette saison, après s’être remise d’une blessure au genou. Partie remise car, suite à la pandémie de Covid-19, le Spirou Ladies a décidé de ne pas participer au Championnat TDW1. Sofia Ouahabi (97) a décidé de se concentrer sur ses études après plusieurs années en division 1 avec Charleroi et Wavre Sainte-Catherine.  Bethy Mununga (97 – USA) a choisi de poursuivre sa post-formation aux Etats-Unis après des saisons remarquées avec Liège en Division 1.   Laura Baggio (98 – Belfius Namur Capitale), Clarisse Davreux (98 – Belfius Namur Capitale) et Sarah Dossou (2000) évoluent en division 1 et en Eurocup à Namur.  Manon Descamps (99 – Voo Liège Panthers), Charlotte Borlée (99 – Voo Liège Panthers) et Emmeline Leblon (2000) – Voo Liège Panthers) évoluent en division 1 à Liège.  Eva Hambursin (2000 – Mithra Castors Braine), Maxuella Lisowa-Mbaka (2001 – Mithra Castors Braine) et Samsam Chadya (2003 – Mithra Castors Braine) évoluent en division 1 et en Eurocup à Braine.  A noter que Manon Descamps, Emmeline Leblon et Maxuella Lisowa font partie de la pré-sélection des Belgian Cats.

Enfin, Séraphine Bastin (2000 – USA),  Néné Sow (2001 – USA) et Kristina Ekofo (2002 – USA) ont toutes les trois décidé de s’expatrier aux Etats-Unis (à l’instar de Bethy Mununga). Le championnat universitaire américain permet à ces trois jeunes filles de combiner leur formation basket avec des études supérieures. Ces jeunes filles poursuivent une formation respectivement de Business Management, Business Administration et de Comptabilité.

Juste récompense donc pour ces jeunes qui ont investi beaucoup de leur temps et de leur énergie entre 14 et 18 ans au Centre de Formation en s’entraînant à l’abri des regards, loin du feu des projecteurs. La route était à ce moment-là encore longue mais le travail, la patience et l’éducation ont payé. Certaines sont déjà dans la lumière, d’autres vont y arriver bientôt, nous en sommes persuadés… Notons que certaines ne sont plus affiliées dans un club de Division 1 mais continuent à évoluer dans des séries amateurs.

Basket, mais également études de haut-niveau !

Il est important de souligner également que certaines cumulent leur carrière en Division 1 avec des études supérieures avec brio. Laura Baggio est diplômée ingénieur de gestion depuis juin et poursuit actuellement ses études pour devenir ingénieur industriel. Manon Descamps poursuit les mêmes études que Laura et devrait théoriquement être diplômée dans trois ans.  Enfin, Lola Frabel (97) qui avait évolué au Spirou Ladies Charleroi en D1 a récemment obtenu son diplôme d’architecte. La majorité des filles qui termine leur cursus au Centre entame des études supérieures ou universitaires. La structure mise en place au CFWB permet en effet à tous les internes de suivre une scolarité “normale” comme tous les autres adolescents. Les résultats scolaires des dernières années montrent même que le taux de réussite au Centre est nettement supérieur à la moyenne.

Etudier et jouer c’est gagner !

#InsideCFWB #AWBB #Basketball